Muscle cars légendaires, 1969 Plymouth Cuda 440

En 1969, la Plymouth Barracuda (fastback et coupé) hérite d'un nouveau package appelé Cuda, qui n'était auparavant que le surnom de cette auto, avec ses moteurs 5,2 litres et 5,6 litres (340 et 383 cid). En milieu d'année, une nouvelle mécanique fait son apparition, il s'agit d'un énorme 7,2 litres (440 cid) Mopar que la marque a réussi (non sans mal) à faire entrer sous le capot avec l'aide de Hurst/ Campbell. Le concept de muscle car est ici poussé à la caricature, hélas pas forcément pour le meilleur.

Rien à dire sur données de ce 8 pattes à 4 carburateurs, 375 chevaux à 4600 tr/min et 651 nm à 3200 tr/min, cela fait sérieux mais sa taille handicape la Cuda. En effet, il n'y a plus de place dans le compartiment moteur pour installer une assistance de direction, or avec 57% des 3 740 livres ou 1 700 kg de l'auto placés à l'avant, tourner le volant à basse vitesse devient une véritable gageure.
Ce n'est hélas pas le seul problème rencontré par cette 440, elle doit composer avec 4 tambours et aucun servofrein, alors que les autres Cuda ont des disques à l'avant, ce qui détériore les distances d'arrêt et le contrôle du conducteur. Enfin, les ingénieurs de chez Mopar ont écarté l'option boite manuelle, par peur que les conducteurs passent les vitesses de façon un peu trop "virile" et qu'il ne détruisent l'arrière de la voiture, au profit d'une transmission automatique TorqueFlite.
La production totale de 1969 Plymouth Cuda 440 est de seulement 340 unités, ce qui en fait une rareté. Elle se montre capable de boucler le 0-60 mph en 5,6 secondes et le 1/4 de mile en 14,01 secondes à la vitesse de 104 mph ou 167 kmm/h.

Via Auto Editors of Consumer Guide, photos via Barrett-Jackson

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Cars.com publie son American Made Index 2019

2020 Cadillac CT4, saveur turbo