Jeep Grand Cherokee, un test de l'élan qui tourne au fiasco

Quinze ans après avoir étrillé la Mercedes Classe A dans le fameux test de l'élan, le magazine suédois Teknikens Värld récidive mais cette fois avec le Jeep Grand Cherokee.
Un de ces SUV n'a en effet pas brillé lors de cette manoeuvre, pourtant effectuée à basse vitesse et malgré un dispositif visant à prévenir ce genre d'accident. Un tel comportement est jugé inacceptable de la part du journaliste qui a procédé à l'essai et le journal considère le Jeep comme potentiellement mortel pour un conducteur moyen.
Le Grand Cherokee qui fait l'objet de la polémique est un modèle suédois finition Overland avec jantes de 20 pouces chaussées par des pneus de taille 265/50 (la monte standard).

A la vitesse de 63,5 km/h, le véhicule s'est retrouvé sur deux roues lors du test d'évitement et n'était pas loin de se retourner. Les concurrents VW Touareg, Volvo XC90 ou BMW X5 passent ce test à la vitesse de 70 km/h sans aucun problème.
Si la marque a mis deux semaines à répondre, elle a quand même fini par le faire. Les ingénieurs Chrysler ont reproduit le test de l'élan de nombreuses fois et n'ont pas eu de problèmes. Ils ont aussi été présents le 8 juillet quand Teknikens Värld a refait 11 fois la manoeuvre avec un Grand Cherokee préparé par le magazine et là encore RAS. Alors que s'est-il passé?
Il semble que le Jeep qui a presque fini sur le toit était en réalité en surcharge. Le groupe d'Auburn Hills rappelle aussi que ce test n'est pas certifié par un organisme quelconque. Nous avons enfin le droit au couplet du genre "nous sommes très concernés par la sécurité" et à un rappel de toutes les normes de sécurité en vigueur que le modèle dépasse.
Via Carscoop

Commentaires

  1. désolé, mais c'est bien la preuve que les journalistes automobiles ne doivent pas être pris comme référence; des tests euro'N'cap existent, faisont leurs confiance

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés depuis une semaine

La Ford V8 où Bonnie and Clyde sont morts