"Rappel" de Tesla, Elon Musk soutenu par l'ancien boss de la NHTSA

Il y a une dizaine de jours, une polémique a éclaté concernant le mot "rappel" utilisé par la NHTSA au sujet de la mise à jour d'un logiciel faite à distance en décembre et de l'envoi d'une nouvelle prise murale pour la Model S. Le CEO de Tesla Elon Musk réfutait ce terme en déclarant que "le mot rappel devrait être rappelé". Il reçoit aujourd'hui un soutien de poids en la personne de David Strickland, l'ancien directeur de l'agence fédérale qui a quitté ses fonctions la semaine dernière.

Celui-ci déclare que Musk a partiellement raison dans la mesure où dans la tête des consommateurs, un rappel signifie l'envoi d'une lettre du constructeur invitant le client à se rendre chez son concessionnaire or Tesla peut faire des réparations à distance, ce qui enlève l'inconvénient de devoir amener sa voiture à l'atelier. Strickland ajoute ne pas avoir souvenir d'une opération de ce type liée à la sécurité faite de cette façon auparavant.
Signalons quand-même qu'on s'en fout que lorsqu'il y a un défaut très bénin, style une étiquette mal imprimée ou une page manquante à un manuel d'utilisation, le terme de rappel est employé même si l'affaire se règle par voix postale.

Via Automotive News

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Cadillac ATS, sortie de route

Lee Iacocca (1924-2019)

Brèves du monde