Lincoln Mark LT (2006 - 2014)

Après le cuisant échec du Blackwood, Lincoln ne baisse pas les bras et retente sa chance sur le segment des pick-ups premium avec le Mark LT dès le début de l'année 2005, comme modèle 2006. Hélas, à trop vouloir ménager la chèvre et le chou, l'envie de faire du luxe sans s'en donner les moyens, groupe Ford va à nouveau se prendre les pieds dans le tapis.

Le Mark LT repose sur un F-150 SuperCrew (4 vraies portes) avec benne courte de 1,52 mètre (5,5 pieds). Il se distingue de son roturier frère par sa calandre en cascade, des bas de caisse chromés et...C'est à peu près tout, le lien de parenté entre les deux trucks saute aux yeux, inutile de le nier. Même topo dans l'habitacle avec une planche de bord au design identique, heureusement, Lincoln a au moins la bonne idée d'offrir du cuir Nudo et des inserts en bois d'ébène, l'honneur est sauf. Cinq passagers peuvent prendre place à bord, deux devant et trois derrière. Bien équipé d'origine, le catalogue des options se résume à l'accessoire, pédalier ajustable électriquement, toit ouvrant, lecteur de DVD arrière, radar de recul, etc...

Sous le capot, nous retrouvons le même 5,4 litres V8 que le F-150, il développe 300 chevaux à 5000 tr/min et 495 nm ou 365 lb-pi à 3750 tr/min, une boite automatique à quatre rapports l'accompagne. Contrairement au Blackwood en son temps, le client peut opter pour quatre roues motrices. Les réglages de suspension et d'amortisseurs sont identiques à la finition Lariat du Ford, cela lui donne des capacités de charge et de remorquage maxi de 594 kg ou 1310 livres et 4037 kg ou 8900 livres. 

En 2007, une version à empattement long, 3,82 mètre (150,5 pouces) au lieu de 3,52 mètres (138,5 pouces) est ajoutée, le style évolue un petit peu alors que le catalogue des options s'enrichit du GPS, d'un pack Elite qui comprend des marches latérales chromées et des jantes alu de 20 pouces. Le volant reçoit des inserts en ébène. En 2008, une caméra de recul devient disponible. 

Vous l'avez compris, Ford n'a pas mis un sou (ou presque) dans le Mark LT qui n'est rien d'autre qu'un F-150 rebadgé et tarifé 10% plus cher qu'un King Ranch. Le constructeur de Dearborn souhaitait en vendre 13 000 par an aux États-Unis, objectif non atteint en 2005, 10 274 exemplaires, même s'il fait mieux que le Cadillac Escalade EXT (ce sera la seule fois) et presque atteint en 2006, 12 753 exemplaires. Hélas, la descente aux enfers débute dès 2007, d'autant que le crise des subprimes pointe le bout de son nez, elle se poursuit en 2008 et 2009 avec respectivement 8382; 4631 et 147 trucks écoulés.
Si Lincoln jette l'éponge aux États-Unis, le Mark LT est renouvelé au Mexique dans la mesure où nous avons affaire à la meilleure vente de la marque et que la formule ne coûte pas cher. Pour l'essentiel, il s'agit d'un F-150 Platinum avec, à nouveau, une calandre spécifique (séparée cette fois en deux parties, comme les MKS et MKT) et des bas de caisse chromés. Il se décline en benne courte à deux roues motrices (assemblé à Dearborn) et benne longue à quatre roues motrices (assemblé localement à Cuautitlán). Un puissant 5 litres V8 (le Coyote) de 360 chevaux et 515 nm ou 380 lb-pi couplé à une boite automatique à 6 rapports l'anime. Il prend sa retraite en 2014, au moment où le F-150 se convertit à l'aluminium.

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

2021 Ford Bronco, évidemment gourmand