2011-2016 6,6 litres V8 Duramax de GM, allergique au gasoil américain ?

Le 6,6 litres V8 turbo diesel Duramax aurai-il un peu de mal à digérer le gasoil en vente aux États-Unis ? C'est en tout cas ce qu'affirme une action collective de propriétaires de pick-ups HD et de vans Chevrolet et GMC des millésimes 2011 à 2016.

Selon la plainte, déposée à une court fédérale de Détroit, GM a vendu des centaines de miliers de diesels dotés d'une pompe à injection haute pression, fournie par Bosch, qui endommage le moteur. Le problème vient du gasoil vendu aux USA, celui-ci n'est pas aussi bien lubrifié que celui vendu en Europe, ce qui entraîne ici des frictions métalliques et des dépots de débris de métal dans le moteur. La fin de tout ce processus, un arrêt soudain du moteur et l'impossibilité de le redémarrer.

Les plaignants soulignent que GM a promis à ses clients un diesel puissant, sobre et fiable mais qu'en réalité, la pompe à injection Bosch constitue une véritable bombe à retardement, à savoir un vice caché dont la conséquence coûte bonbon, pour eux.

Deux versions du 6,6 litres Duramax seraient concernées par ce défaut de fabrication, le LML (2011-2016 Chevrolet Silevrado et GMC Sierra 2500/3500) et LGH (2010-2011 Chevrolet Express, GMC Savana et Sierra châssis cabine ou avec benne retirée, 2011-2012 Chevrolet Silverado et GMC Sierra 2500/3500).

Pour le moment, ni GM, ni Bosch n'ont souhaité réagir. Si la pompe à injection pose vraiment problème, il conviendra de savoir laquelle des deux entreprises est coupable, GM pour avoir rédiger un mauvais cahier des charges ou Bosch pour ne pas avoir recommandé la bonne pièce ? Avec un potentiel rappel d'au moins plusieurs dizaines de miliers de véhicules, la question est loin d'être anodine.

Via Detroit News, photo via GM

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

People, Warren Buffett vend sa 2006 Cadillac DTS (MàJ le 21 février)

2022 GMC Sierra 1500