Tesla, de l'argent qui coule à flots

Les problèmes (supposés ou réels) de trésorerie rencontrés par Tesla font régulièrement la une des médias spécialisés dans l'automobile ou la finance. Si ces articles ou reportages vous fatiguent et que n'y voyez qu'un "bashing" primaire à l'encontre de la firme d'Elon Musk (ou de Musk lui-même), rassurez-vous, vous n'en verrez plus ces prochains mois, sauf de la part de trolls.

En effet, outre une nouvelle levée de fonds effectuée la semaine dernière en bourse qui lui rapporté la coquette somme de 2,3 milliards de dollars, le constructeur de Palo Alto peut compter sur un partenaire inattendu, FCA.

Ce dernier rencontre des difficultés à respecter les normes environnementales en vigueur en Europe et supprimer des véhicules polluants qui ne se vendent pas ne suffit pas. L'idée, annoncée il y a quelques semaines, est donc de s'associer avec Tesla (rappelons qu'une VE ne rejette aucune émission) pour "fusionner" les rejets polluants des deux constructeurs, ce qui permet à l'Italo-Américain de rentrer dans les clous de l'UE. Si nous pouvons discuter des heures sur l'aspect moral de cette pratique, elle n'en demeure pas moins légale et arrange finalement les deux parties.

Le Financiel Times, journal dont nous pouvons nous fier, nous en dit davantage sur le deal conclu et il donne une grosse bouffée d'air frais (si je puis dire) à Tesla. L'accord, qui court jusqu'à 2022, comprend le versement de 1,8 milliards d'euros (environ 2 milliards de dollars) au spécialiste de la VE. Conclusion, voici Tesla "enrichi" de 4,3 milliards de dollars en à peine quelques semaines, pas mal, non ?

Via Green Car Reports

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Cadillac ATS, sortie de route

Lee Iacocca (1924-2019)

Brèves du monde