Cadillac, 15 ans de V-Series et ce n'est pas fini

La griffe sportive V-Series de Cadillac fête cette année ses quinze ans d'existence, l'occasion de revenir rapidement (c'est le cas de le dire) sur l'ensemble des modèles de la marque qui ont eu le droit à cette variante épicée.

- 2004 CTS-V (première génération) : développée en 2002 par l'équipe, dirigée par Ken Morris, de GM en charge des véhiculels spéciaux axés sur les performances, elle embarque un 5,7 litres V8 (6 litres par la suite) de 400 chevaux, couplé uniquement à une BVM, qui lui permet de boucler le 0-60 mph ou 96 km/h en 4,6 secondes. Le maillage de la calandre et le style athlétique sont déjà présents.

- 2006 XLR-V : un compresseur fait bondir la puissance du 4,4 litres à 443 chevaux, un niveau parmi les plus élevés de l'époque. ce roadster est produit jusqu'en 2009.

- 2006 STS-V : l'auto repose sur une version étirée et élargie de la CTS-V. Elle embarque le moteur de la XLR-V dans une version de 469 chevaux. Notons des jantes de 18 pouces à l'avant, de 19 pouces à l'arrière, une direction assistée électrique (une des premières Cadillac à en avoir une) ZF et une boite de vitesse qui prévilégie les performances.

- 2009 CTS-V (seconde génération) : ici, le 6,2 litres V8 à compresseur aligne 556 chevaux, de quoi accrocher les 200 mph ou 321 km/h. L'amortissement Magnetic Ride est présent et le sera sur toutes les V-Series qui suivront. Notons qu'elle fut un temps la berline V8 chaussée par ses pneus d'origine la plus rapide sur le Nürburgring avec un chrono de moins de 8 minutes.

- 2011 CTS-V coupé et Wagon : les deux alternatives à la 4 portes. Si vous trouvez une Wagon en bon état, qu'elle vous intéresse et que vous pouvez vous l'offrir, saisissez l'occasion parce qu'elle est rare, 1 764 exemplaires produits en 4 ans.

- 2016 CTS-V (troisième génération) : ici, 640 chevaux sortent d'un 6,2 litres V8 à compresseur et injection directe, de quoi dépasser tranquillement les 200 mph ou 321 km/h. Notons l'arrivée du Performance Traction Management qui propose quatre modes de conduite, dont un pour utilisation sur circuit (Race). Elle demeure aujourd'hui la Cadillac la plus puissante jamais commercialisée.

- 2016 ATS-V coupé et berline : point de V8 ici mais un 3,6 litres V6 biturbo de 464 chevaux, suffisant pour boucler le 0-60 mph ou 96 km/h en moins de 4 secondes et atteindre les 190 mph ou 306 km/h. Parmi les équipements électroniques dédiés à la conduite sportive, notons un différentiel arrière à glissement limité.

- 2019 CT6-V : C'est à elle que revient l'honneur d'inaugurer le 4,2 litres V8 biturbo Blackwing dans une version de 550 chevaux. Autre fait notable, la présence d'une transmission intégrale, les autres V-Series sont des propulsions.

Cadillac confirme le rendez-vous du 30 mai où il présentera les CT4-V et CT5-V, mieux, la marque promet que ce n'est que le début d'une plus vate offensive.

Via Cadillac

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Cars.com publie son American Made Index 2019