2020 Lincoln Aviator, en diesel ?

Jetez un œil mais surtout une oreille à la vidéo ci-dessous, n'entendez-vous pas le "doux son" caractéristique du diesel qui sort du capot de ce Lincoln Aviator stationné dans le Colorado ? Ce prototype apporte en tout cas une preuve que Ford fait davantage que d'étudier l'idée de mazouter ce SUV.

Le candidat naturel à une telle opération serait le 3 litres V6 de 250 chevaux à 3 250 tr/min et 597 nm ou 440 lb-pi à 1 750 tr/min, une mécanique que nous trouvons sous le capot du F-150. Concernant la transmission, la boite automatique à 10 rapports fera parfaitement bien l'affaire.

À son lancement, le 2020 Lincoln Aviator sera disponible avec un 3 litres V6 biturbo de 400 chevaux et son dérivé hybride rechargeable de 450 chevaux. Le configurateur en ligne de cette auto indique qu'à finition équivalente, Black Label, le client doit débourser plus de 10 000 dollars supplémenetaires pour rouler "écolo", un grand écart qui offre à un diesel la possibilité d'exister avec un prix qui s'intercalerait entre les deux autres versions.

Un diesel dans une Lincoln ne serait pas totalement inédit, en 1984 et 1985, le coupé Continental Mark VII en proposait un en option. Contrairement à GM qui a fait le choix de développer les siens, la marque premium de Ford n'a pris aucun risque et s'est fournie chez BMW. Le moteur retenu fut un 6 cylindres en ligne 2,4 litres turbo de 115 chevaux. Selon le New York Times, entre 500 et 1 300 exemplaires ont été vendus. Face à ce peu d'engouement, il a disparu du catalogue en 1986. Plus récemment, la rumeur d'un Navigator (L'ancien) mazouté, avec un 4,4 litres V8, a circulé sur le toile sans que cela se concrétise.


Via FA

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Rivian R1T, avec cuisine mobile

2020 Chevrolet Silverado 1500, quoi de neuf ?