GM, 1 milliard et 5 000 emplois aux USA (MàJ : réaction de Donald Trump)

Dans la course de celui qui va investir et embaucher le plus aux USA, GM a laissé ses rivaux Ford et FCA avancer les premiers, peut-être pour mieux les assommer à l'arrivée. En effet, le géant de Détroit annonce un milliard de dollars d'investissements et la création de 5 000 emplois au pays.

1 500 postes créés ou maintenus sont directement liés à la somme injectée. Elle couvre plusieurs véhicules, des composants et des technologies de pointe. Si les détails ne seront donnés qu'à mesure où les projets se mettront en place, GM glisse opportunément deux infos dès aujourd'hui qui concernent sa prochaine génération de pick-ups pleine grandeur. La production des essieux, aujourd'hui assurée au Mexique, sera relocalisée dans le Michigan, créant ainsi 450 emplois. Un sous-traitant qui assurera la livraison de composants en fera de même avec une centaine d'emplois à la clé.
Pour le reste, GM rappelle qu'il a investi 21 milliards de dollars aux USA depuis 2009 et créé 25 000 emplois (19 000 cols blancs et 6 000 cols bleus). Les 15 000 emplois supprimés à l'étranger ont été pour la plupart rapatriés à domicile, dont 90% de ceux liés aux technologies de l'information.
En conclusion, le constructeur chercherait à faire avaler les pilules Chevy Cruze et GMC Terrain qu'il ne s'y prendrait pas autrement. Néanmoins, il ne s'agit pas de l'explication officielle, rationalisation et meilleure compétitivité de l'Amérique sont avancées pour justifier ces mouvements.

Via GM

MàJ : sans surprise, Donald Trump remercie GM sur Twitter pour ramener les emplois aux USA.

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Rivian R1T, avec cuisine mobile

2020 Chevrolet Silverado 1500, quoi de neuf ?

Brèves du monde