Tesla, l'UAW comme syndicat ?

L'usine de Tesla (qui assemble les Model S et Model X), située dans la région de San Francisco, n'a pour le moment aucune représentation syndicale, un problème/une bénédiction (je vous laisse rayer la mention inutile) que compte bien régler le Président de l'UAW Dennis Williams qui déclare être "très intéressé" par le spécialiste de la voiture électrique.

Si cela se fait, la perte "nette" pour l'UAW restera de 4 000 membres, le site en emploie actuellement 1 000 contre 5 000 à l'époque de la coentreprise GM/Toyota qui assemblait les Matrix et Pontiac Vibe. En tout cas, Williams ne paraît pas y aller dans un esprit d'affrontement, il a rencontré Elon Musk "un type fascinant", passionné par l'ingénierie, avec lequel il a eu quelques dialogues, tout comme son prédécesseur Bob King. Il ajoute avoir également conscience que Tesla reste une start-up, même si le constructeur compte produire 500 000 voitures par an en 2018, mais il prêche forcément pour sa paroisse en affirmant que les gens ont le droit d'appartenir à un syndicat.
Dennis Williams n'indique pas où en est le niveau d'avancement des discussions avec Elon Musk mais ce dernier a déclaré dans le passé qu'il laisserait ses salariés décider s'ils voulaient une représentation syndicale.

Via The Detroit Bureau

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Cars.com publie son American Made Index 2019

2020 Cadillac CT4, saveur turbo