Bob Lutz ne croit toujours pas en Tesla

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Tesla fait beaucoup parler Bob Lutz, voir ici et , qui affiche à nouveau son pessimisme au sujet du constructeur de Palo Alto. L'homme, à qui nous devons la BMW Série 3, Le Ford Explorer, la Cadillac CTS ou la Chevy Volt (la préférée parmi ses "enfants" pour son contenu technologique), n'a jamais mâché ses mots en 50 ans de carrière et ce n'est pas à 84 ans qu'il va changer.

Lutz se montre quand même enthousiaste au sujet de la Model S dont il est un grand fan, en revanche, il critique le Model X et plus particulièrement ses portières en "ailes de faucon" qui ne marchent pas et qui ruinent la structure du toit. En ce qui concerne la Model 3, il déclare que "nous verrons ce qui va se passer avec cela" mais il pense, et ce n'est pas le seul, que la voiture débarquera en retard et sans doute pas au prix annoncé.
Concernant Tesla de façon générale, il réitère ses attaques sur son business-model, même s'il ne nie pas que la bourse adore le spécialiste de la VE, avec à la clé beaucoup d'argent de dépensé, il craint qu'il n'en reste plus beaucoup en caisse. Il ajoute que produire une voiture électrique reste cher, à cause des batteries, et que les grands constructeurs, GM, Toyota, BMW, VW ou Mercedes, n'hésiteront pas à vendre les leurs à perte pour se faire une place au soleil, un luxe que Tesla ne peut bien évidemment pas s'offrir.
Maximum Bob épargne malgré tout Elon Musk, un type charmant, formidable, visionnaire et un éternel optimiste. Il déplore simplement qu'il fait beaucoup de déclarations qui ne s'avèrent pas toujours exactes et qu'à chaque fois que quelqu'un lui parle du présent, il lui parle d'un futur radieux.

Via CBS News, photo : Via Motors

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Rivian R1T, avec cuisine mobile

2020 Chevrolet Silverado 1500, quoi de neuf ?