2015 Chrysler 200 et Baby Jeep, dommages collatéraux de la guerre Veba / Fiat?

Les tensions entre Fiat et Veba au sujet de la valeur des actions Chrysler détenues par le second ne sont hélas pas sans conséquences, y compris à court terme. En effet, le dépôt de la demande d'introduction en bourse (le document S-1 de 400 pages) implique le respect de la loi boursière et en particulier de la "période de silence" qui a débuté de facto lundi. Malheur à celui qui ne la respecterait pas chez Fiat, Chrysler ou Veba, il finirait en prison.

Vous allez me dire "c'est pas grave, qu'ils se taisent tous et qu'ils gèrent leur business entre eux" sauf que c'est plus compliqué que cela. En effet la saison des salons automobiles débute bientôt avec les 2015 Chrysler 200 et Baby Jeep dans les starting-blocks.
Le constructeur ne devrait pas présenter grand chose de neuf à Los Angeles donc ce n'est pas bien grave mais si nous sommes toujours sous le régime de la période de silence au printemps 2014, la com' de ces deux modèles qui devraient être présentés respectivement au NAIAS et à New York risque de se réduire à un prix, une liste d'équipements et les caractéristiques techniques, interdiction de dire quoi que ce soit d'autre qui pourrait influencer le cours de l'action Chrysler dans un sens ou dans l'autre. Mopar sera condamné au même traitement pour le SEMA Show qui ouvre ses portes dans à peine plus d'un mois.
Il y a donc trois hypothèses possibles : Veba et Fiat trouvent vite un accord, Chrysler se débrouille avec ce qu'il a le droit de dire, le lancement de ces modèles est décalé.
Notez pour finir que je ne cite pas le 2014 Ram 1500 diesel prévu pour le début de l'année prochaine, sa communication est déjà faite.

Via Automotive News

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Cars.com publie son American Made Index 2019

2020 Cadillac CT4, saveur turbo