Fisker licencie et renégocie son emprunt auprès du DOE

Après les problèmes de livraison des Karma, les nuages continuent de s'amonceler sur la tête de Fisker avec d'autres nouvelles pas très réjouissantes.
Tout d'abord 26 personnes à la production dans le Delaware et 40 autres au siège d'Anaheim en Californie sont licenciées, un bien mauvais indicateur.
Ensuite Fisker essaye de renégocier les conditions de son prêt fédéral de 528 millions de dollars, plus spécifiquement certains termes de l'accord qui concernent 336 millions de dollars qui serviront au lancement de la Nina. Le DOE confirme les pourparlers. Je rappelle que Fisker a racheté une ancienne usine GM dans le Delaware pour produire ce modèle et compte créer 2 500 emplois. Pour moderniser le site et acheter l'outillage nécessaire, la marque pourrait faire appel à davantage de capitaux privés.

Via Detroit News, Left Lane

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine