2019 Chevrolet Silverado 1500, le 4 cylindres plus gourmand que le 5,3 litres V8

GM est-il allé trop loin dans le downsizing avec le 4 cylindres en lignes 2,7 litres turbo de son 2019 Chevrolet Silevrado 1500 ? Selon l'EPA, son cas se défend mais Car and Driver pointe "dans la vraie vie" une consommation supéreiure à celle du 5,3 litres V8 avec Dynamic Fuel Management.

L'agence fédérale note une consommation mixte de 20 mpg ou 11,76 l/100 km pour le 4 pattes, 18 mpg ou 13,07 l/100 km pour le small-block. Sur autoroute, elle annonce 22 mpg ou 10,69 l/100 km dans les deux cas. Ce faible écart a intrigué le célèbre magazine américain qui a décidé de mener ses propres mesures.

Pour cet essai, de 200 miles ou 322 km, nous trouvons deux Silverado RST, en configuration Double Cab pour le 2,7 litres, Crew Cab (plus lourd de 142,5 kg ou 314 livres) pour le 5,3 litres. Bilan des courses ? Une moyenne de 18 mpg ou 13,07 l/100 km pour le petit moteur de 310 chevaux et 472 nm ou 348 lb-pi, 21 mpg ou 11,2 l/100 km pour son grand frère de 355 chevaux et 519 nm ou 383 lb-pi.

Comment expliquer que l'EPA et Car and Driver n'arrivent pas aux mêmes conclusions ? Parce que la vitesse autoroutière de l'agence est de 48 mph ou 77 km/h (en Caroline du Sud, réduisez cette vitesse de 4 mph, 71 km/h au total, et vous vous retrouvez en excès de lenteur), celle du journal de 75 mph ou 121 km/h, une vitesse à laquelle le turbo doit fonctionner à fond pour faire avancer un engin dont l'aérodynamique n'est pas la première qualité. En outre, l'Active Fuel Management gère l'ouverture et la fermeture de chaque cylindre selon les besoins, il peut même en couper 7 sur 8 (17 possibilités au total).

Pis, le 2,7 litres ne se montre pas plus sobre que le gros 6,2 litres V8 du GMC Sierra Denali passé entre les mains de Car and Driver pourtant plus puissant de 110 chevaux. Là encore, Active Fuel Management mais aussi BVA10 aident. À vrai dire, seul le 2017 Toyota Tundra SR5 avec package TRD Off-Road se montre plus gorumand, le F-150 Raptor aligne, lui, la même valeur.

Bref, le 2,7 litres turbo Tripower nous rappelle que le mieux est l'ennemi du bien. GM pense que seuls 10% de ses clients se tourneront vers lui, autant dire qu'il ne croit pas lui-même en ce moulin.

Via Car and Driver

Commentaires

  1. Ah c'est quand même fort !

    Je suis passé d'une E36 323i L6 à une E91 320i L4 (170 ch dans les deux cas). La différence de consommation se joue à 1 à 2 l en ville et aucune différence ou presque sur le réseau secondaire...

    RépondreSupprimer
  2. Ici, avec un grand engin bien lourd et peu aérodynamique, l'affaire devient caricaturale mais il y a 5/6 ans de cela, Consumer Reports notait à peu près (il y avait une exception ou deux) la même chose avec des berlines des segments C et D avec 4 cylindres, de gros atmos ou downsizés..

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés depuis une semaine

Cars.com publie son American Made Index 2019