Tesla confirme l'enquête du DoJ mais la minimise

Tesla confirme l'information, le Département de la Justice des États-Unis mène bel et bien enquête suite à la publication du tweet d'Elon Musk du 7 août affichant sa volonté de quitter la bourse tout en assurant que le financement était assuré. Néanmoins, le constructeur tente de minimiser l'affaire.

Dans un communiqué, il déclare que "le mois dernier, suite à l'annonce d'Elon selon laquelle il envisageait de retirer la société de la bourse, Tesla a reçu une demande volontaire de documents de la part du DoJ et a coopéré en y répondant. Nous n'avons reçu aucune assignation, demande de témoignage ou autre procédure officielle. Nous respectons le désir du DoJ d'obtenir des informations à ce sujet et nous pensons que la question sera rapidement résolue lorsqu'ils (les enquêteurs) examineront les informations qu'ils ont reçues".

Tesla la joue un peu sur le mode "circulez il n'y a rien à voir" mais ce dossier s'ajoute à une liste bien chargée de soucis pour lui et Elon Musk. Nous trouvons pêle-mêle l'enquête du SEC qui se poursuit en parallèle de celle du DoJ (ce qui n'a rien d'exceptionnel il est vrai), des actions collectives, une entreprise qui doit absolument passer dans le vert dès la fin de ce trimestre ou un Elon Musk au comportement quelques fois erratique (l'entrevue surréaliste où il fume du cannabis, soulignons que c'est légal en Californie, et boit du scotch ou les graves accusations de pédophilie qu'il porte à l'encontre de Vernon Unsworth qui a joué un rôle clé dans le sauvetage des enfants coincés dans une grotte inondée en Thaïlande cet été).

Via Tesla, crédit photo : Joshua Lott via Getty Images

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Rivian R1T, avec cuisine mobile