Tesla, Elon Musk en prison à cause d'un tweet ?

Elon Musk va-t-il passer un peu de temps derrière les barreaux ? Je serais tenté de dire non parce qu'il a sans doute les moyens de s'offrir les meilleurs avocats en activité mais il n'en reste pas moins que c'est ce qu'il risque à cause...D'un simple tweet.

Avant-hier, le patron de Tesla annonce son intention de quitter la bourse et propose de racheter chaque action du constructeur pour la coquette somme de 420 dollars contre 344 dollars au moment où le tweet est envoyé. Il précise en outre avoir les fonds pour financer l'opération. Bien sûr, les actionnaires auront le dernier mot. Conséquence directe, l'action bondit à 379,57 dollars au cours de la journée avant de reperdre une dizaine de dollars hier.

Reste que cette petite bombe n'est pas du goût de tout le monde et surtout pas du SEC, le gendarme de la bourse américaine, qui y voit peut-être une manipulation boursière en vue de faire artificiellement grimper le prix de l'action. L'organisme vient d'ouvrir une enquête et ce qui pourrait causer quelques soucis à Musk est le terme "fonds sécurisés". En effet, nous ne savons pas d'où ils sortent, ni leur nature, voire s'ils existent, puisqu'aucun détail n'est fourni. Même dans l'hypothèse où il y aurait des discussions, ce ne serait pas suffisant puisque des discussions entendent que rien n'est signé et donc que rien n'est sécurisé. Comme la loi américaine interdit de diffuser des informations mensongères, il pourrait en conséquence y avoir un os.

Avec une perte record de 717,5 millions de dollars au second trimestre et une trésorerie brûlée à grande vitesse, Tesla ne peut pas financer seul l'opération et que le SEC se pose quelques questions est normal. En un mot comme en mille, il demande à Elon Musk de lui montrer la monnaie.

Via Tesla, Twitter, Reuters

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Rivian R1T, avec cuisine mobile