L'arrière-petit- fils de Walter P. Chrysler demande à FCA de sauver la marque Chrysler

Frank B. Rhodes est l'arrière-petit- fils de Walter P. Chrysler, l'homme qui a fondé Chrysler Corp. en 1925. Dans une lettre publiée sur Automotive News, il lance un appel aux cadres dirigeants de FCA afin qu'ils sauvent la marque Chrysler. Outre un évident amour, il énumère les raisons pour laquelle elle doit continuer de vivre.

- Tout d'abord, il y a la Chrysler Six, son premier modèle sorti en 1924. Malgré un style plutôt ordinaire, elle eut le plus gros impact sur l'industrie automobile après la Ford Model T. En effet, elle constituait une sorte de lien entre les voitures anciennes et modernes. Cette analyse, notre homme ne la sort pas de son chapeau mais d'un article d'Antique Magazine de 1972.

- Ensuite, Chrysler est une "institution américaine" qui fait partie du paysage culturel du pays. Outre les inventions et innovations, notons la fourniture de la majorité du matériel militaire qui servit à battre l'Axe durant la seconde guerre mondiale, le fait que ce fut l'un des principaux fournisseurs des premières années de la conquête de l'espace et le constructeur de la fusée qui envoya le premier homme sur orbite.

Frank B. Rhodes souligne qu'il n'a aucun intérêt financier chez FCA mais il espère néanmoins que sa nouvelle direction tiendra compte de l'héritage américain de Chrysler dans ses futures décisions. Rappelons que la marque brille par son absence dans le plan 2018-2022 présenté le 1er juin et que la gamme ne se compose plus que deux modèles, le Pacifica et la 300 qui tierera sa révérance après le millésime 2019, dans en gros un an.

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Cadillac ATS, sortie de route

Lee Iacocca (1924-2019)

Brèves du monde