Buick Envision, une exemption aux tarifs douaniers ou la mort

Je vous en parlais il y a quelques semaines, la guerre commerciale que se livrent les USA et la Chine fait des victimes, dont le Buick Envision qui se voit imposer des tarifs douaniers à hauteur de 25%. Pour remédier à la situation, GM vient de demander une exemption au département du Commerce. Dans sa lettre, le constructeur américain développe plusieurs points.

- Tout d'abord, les ventes de l'Envision, en Chine et aux États-Unis, génèreront des fonds qui seront investis dans les usines américaines et pour le développement de nouvelles technologies, toujours au pays. En marge d'une conférence donnée à Détroit il y a peu, le président de GM Dan Ammann ne disait pas autre chose.

- Ensuite, la vaste majorité des Envision sont vendus en Chine, 210 000 par an contre "seulement" 41 000 aux USA en 2017, soit un rapport de 1 pour 5. Ce faible volume fait qu'une production américaine n'est pas une option viable mais il permet de concurrencer Acura, Audi, BMW, Lexus, Mercedes et Volvo.

- Enfin, le Buick n'a rien de révolutionnaire, il n'est pas animé par une énergie nouvelle et encore moins autonome, en gros il n'apporte pas de réelle contribution à l'industrie automobile chinoise.

Le constructeur ne peut pas compter sur le soutien UAW dont la position est très simple "les produits vendus aux USA doivent être fabriqués aux USA" déclare le vicce-président du syndicat qui ajoute "ils n'ont qu'à simplement construire ces 41 000 Envision ici aux USA et créer des emplois américains".

Si le gouvernement fédéral refuse d'accorder une exemption de tarifs douaniers à l'Envision, les concessionnaires américains ont assez de stocks pour tenir jusqu'à la fin de l'année mais GM pourrait se voir ensuite obliger de le retirer du catalogue, ce qui aurait un gros impact pour la marque puisqu'il représente 19% de ses ventes américaines.

Via GM, Reuters

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Américaines d'ailleurs, Chevrolet Taxi et Taxi Premium