Jeep Wrangler, il bouscule la hiérarchie aux USA

Le nouveau Jeep Warngler ne rate pas son entrée sur la scène américaine. En avril, il arrive carrément à se placer à la cinquième place des ventes, fort de 29 776 livraisons, même s'il convient de relativiser un petit peu cette performance pour deux raisons.

La première est que deux générations du célèbre franchisseur cohabitent, le production du JK vient à peine de cesser et les concessionnaires doivent encore en avoir suffisamment en stock pour un petit moment.
La seconde est qu'en l'absence des chiffres de ventes de GM, qui n'en donne plus que tous les trois mois, l'affaire est évidemment plus facile. Toutefois, même si nous partons de l'hypothèse que les Chevrolet Silverado (pour lui, c'est sûr) et Equinox (ici, ce n'est "que" probable) ont fait mieux, le Jeep reste en septième position alors que nous savons que FCA se montre peu généreux en promos et rabais.
Autre question, le Wrangler a t-il encore une marge de progression ? Peut-être parce que la Toyota Camry s'est à peine mieux vendue (29 848 unités, - 5%) et que le vent tourne davantage en faveur des 4X4 que des berlines de segment D. Le RAV4 conserve une avance plus conséquente, 31 007 unités (- 2%) mais pourquoi pas après tout !
Bref, l'avenir nous dira jusqu'à quel point le Jeep Warngler peut bousculer des leaders pourtant bien établis chez l'oncle Sam mais une chose est sûre, FCA n'a pas raté le coche avec lui.

Via les constructeurs

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Rivian R1T, avec cuisine mobile

2020 Chevrolet Silverado 1500, quoi de neuf ?

Brèves du monde