2019 Chevrolet Silverado, un mot sur le Dynamic Fuel Management des V8

Si pour vous, la conduite d'un pick-up pleine grandeur ne peut pas s'imaginer en 4 cylindres, le 2019 Silverado conserve un 5,3 litres et un 6,2 litres V8. Pour réduire leur consommation d'essence, ces derniers dégainent le Dynamic Fuel Management.

Un Active Fuel Management "basique" alterne entre 4 et 8 cylindres alors que ce nouveau système propose 17 configurations différentes de fonctionnement des divers cylindres. Cette plus grande souplesse permet d'obtenir une meilleure balance entre puissance et sobriété.
Durant un test classique de l'industrie automobile, il s'avère qu'un Silverado 4X2 avec 5,3 litres fonctionnait avec moins de 8 cylindres 60% du temps, 9% de plus par rapport à un modèle 2018 avec AFM.
Le DFM analyse chaque mouvement de la pédale d'accélérateur, une opération menée 80 fois par seconde, pour déterminer combien de cylindres sont nécessaires pour le conducteur. Un système électromécanique active et désactive les 16 poussoirs hydrauliques.
Le 5,3 litres V8 développe 355 chevaux à 5600 tr/min et 519 nm ou 383 lb-pi à 4100 tr/min, il est couplé, dans cette configuration avec DFM, à une boite automatique à 8 rapports.
Le 6,2 litres V8 développe 420 chevaux à 5600 tr/min et 621 nm ou 460 lb-pi à 4100 tr/min, il est couplé à une boite automatique à 10 rapports.
Dans les deux cas, un stop-start est monté et un nouveau volant bimasse réduit les vibrations, en particulier lors des phases de désactivation de cylindres. Ces 8 pattes seront produits à l'usine de moteurs de Tonawanda, New York.

Via Chevrolet

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Cadillac ATS, sortie de route

Lee Iacocca (1924-2019)

Brèves du monde