2018 Jeep Wrangler 2 litres turbo, rentable ?

Le 2018 Jeep Wrangler JL est livré d'origine avec un 3,6 litres V6 de 285 chevaux et 353 nm ou 260 lb-pi mais le client peut opter pour un 2 litres turbo de 270 chevaux et 400 nm ou 295 lb-pi couplé d'office à une BVA8. L'EPA lève le voile sur la consommation du 4 pattes, l'occasion de voir si le downsizing tient ses promesses.

Tablez sur 23 mpg ou 10,23 l/100 km en ville, 24 mpg ou 9,8 l/100 km en conduite mixte et 25 mpg ou 9,41 l/100 km sur autoroute si vous optez pour un Wrangler 3 portes. La version Unlimited réclame 22; 22 et 24 mpg, soit 10,69 et 9,8 l/100 km.
À titre de comparaison, le Wrangler V6, qu'importe qu'il ait trois ou cinq portes, consomme 18 mpg ou 13,07 l/100 km en ville, 20 mpg ou 11,76 l/100 km en conduite mixte et 23 mpg ou 10,23 l/100 km sur autoroute avec la BVA8.
La conclusion est sans appel, oui, le downsizing fonctionne et pourtant, l'achat du 2 litres turbo ne sera que purement écologique aux USA. En effet, dans la mesure où il carbure à l'essence premium là où le 6 pattes se contente d'ordinaire, l'EPA estime que vous économiserez 50 dollars par an à la pompe si vous vous contentez de trois portes, ce qui signifie qu'avec un surcoût de 1 000 dollars, il faudra garder votre Jeep au moins 20 ans avant de gagner de l'argent. Avec l'Unlimited, il faut carrément prévoir une rallonge de 200 dollars par an. Évidemment, sous d'autres cieux, le plus petit des deux moteurs peut s'avérer être une bonne affaire.

Via EPA

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Détroit 2019, Cadillac EV