Hennessey Venom F5, grosse cylindrée, bientôt avec quatre turbos ?

Les visiteurs du salon de l'auto de Genève peuvent admirer la Venom F5 sous forme de show car en plastique et sans intérieur. John Hennessey profite de l'occasion pour nous donner la cylindrée du V8 biturbo de 1 600 chevaux développé en interne avec l'aide de Pennzoil, une filiale de Shell.

Avec ses 8 litres, il devient le plus gros V8 américain de l'histoire monté dans une automobile (j'exclus donc le Super Duty V8 Ford de 8,75 litres ou 534 cid qui servait de générateur) après les Vortec 8100 (8,1 litres ou 496 cid) et Cadillac 500 (8,2 litres ou 500 cid).
Deux turbos, c'est bien mais quatre turbos, c'est mieux n'est-ce pas ? Ça tombe bien, c'est ce que pense aussi John Hennessey qui songe à en greffer deux autres à la mécanique. Une décision à ce sujet sera prise d'ici le concours d'élégance de Pebble Beach en août.
Concernant le record de vitesse, il laisse Koenigsegg et Bugatti se battre entre eux pour le moment mais il compte s'inviter à la fête dès que possible. Pour espérer atteindre les 300 mph ou 483 km/h, notre homme peut compter sur un ami qui travaille pour l'État du Texas et qui lui promet de lui mettre une route à disposition le jour où la Venom F5 sera prête. Au pire des cas, il utilisera la même que l'artisan suédois dans le Nevada.
Dernier point, si la hypercar compte éclipser ses rivales en ligne droite, elle espère aussi finir sous les 7 secondes au Nürburgring avec un bon pilote et comme elle doit être utilisable au quotidien, un grand confort figure dans le cahier des charges.

Via Top Gear

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Cars.com publie son American Made Index 2019

2020 Cadillac CT4, saveur turbo