1961 Chrysler 300G Hardtop, un exemplaire dans son jus va passer sous le marteau

Les 22 et 23 juin prochain, Mecum Auctions organise une vente aux enchères à Portland, Oregon. Parmi les lots qui commencent à apparaître, difficile de passer à côté de cette magnifique 1961 Chrysler 300G avec hardtop, intégralement dans son jus.

Ce petit miracle trouve son explication dans le fait que la voiture, livrée au concessionnaire Chrysler de Minot, Dakota du Nord, fut conservée par le vendeur et son épouse jusqu'en 2003. Le couple l'a revendue à son actuel propriétaire en 2003.
Sous le capot, nous trouvons le 6,8 litres (413 cid) d'origine, il développe 375 chevaux à 5000 tr/min et 671 nm ou 495 lb-pi à 3600 tr/min. Notez qu'il existe une version Short Ram qui développe 400 chevaux et 630 nm ou 465 lb-pi aux mêmes régimes. La transmisson standard, montée ici, est assurée par une boite automatique 727 TorqueFlite à trois rapports qui se commande via des boutons-poussoirs sur la planche de bord, Une BVM4 fabriquée en France et placée au sol figure au catalogue des options.
En 1961, une grande auto qui bouclait son 0-60 mph ou 97 km/h en 10 ou 11 secondes faisait office de dragster ou presque, pourtant il ne faut que 8,2 secondes, chrono réalisé par Motor Life en avril 1961, à la 300G pour réaliser l'exercice.
La plateforme dérive de la New Yorker mais les ingénieurs ont retravaillé suspension, amortissement et direction, assistée, afin que la voiture se montre plus à l'aise à grande vitesse. Le freinage hydraulique à tambours est repris de la grande berline et les jantes de 15 x 6 pouces en acier sont chaussées par des pneus 8.00-15 Goodyear Blue Streak "type course" à flancs blancs.
La 1961 Chrysler 300G Hardtop fut produite en 1280 exemplaires, il n'en reste que 340 aujourd'hui et celui-ci, outre le fait qu'il n'est pas restauré, est équipé d'une climatisation montée en usine, ce qui est peu répandu.
Sachez pour finir que Barrett-Jackson vendra un des 337 cabriolets à Palm Beach la semaine prochaine. Climatisation, LVE et sièges pivotants, pratique pour sortir, à réglage électrique sont présents. Ici en revanche, la voiture bénéficie d'une restauration de type "rôtisserie".
Via Mecum Auctions, Barrett-Jackson, Hemmings

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Cars.com publie son American Made Index 2019

2020 Cadillac CT4, saveur turbo