2017 Ford GT de John Cena, le catcheur demande l'annulation des poursuites

Ford a t-il commis une petite boulette lorsqu'il a rédigé le contrat de vente de la 2017 GT de John Cena ? C'est en gros ce que sous-entend le catcheur qui demande l'annulation des poursuites engagées contre lui suite à la revente de sa supercar.

Pour ceux qui n'ont pas suivi l'histoire, Cena fait partie des quelques privilégiés qui ont pu s'acheter une GT. En septembre, il prend livraison de son joujou extra et s'en débarasse dans la foulée, ou presque, réalisant au passage un joli bénéfice, une démarche illégale selon Ford. Après une tentative de conciliation, l'ovale bleu assigne son client en justice en novembre.
En effet, le constructeur déclare qu'une clause interdit aux heureux propriétaires de la supercar de la revendre durant les 24 premiers mois qui suivent l'acquisition dans le but, vous l'aurez compris, de lutter contre toute forme de spéculation. Cena aurait donc enfreint les termes du contrat...Ou pas.
Dans des documents fournis à une cour de district du Michigan, il déclare n'avoir rien fait de mal et pour une bonne raison, la dite clause de non-revente de 24 mois dont parle Ford ne figure purement et simplement pas sur le contrat de vente final signé par les deux parties. En conséquence, il n'y a pas lieu de le punir et demande au juge de le relaxer.
Si le constructeur de Dearborn a réellement oublié de stipuler sa requête par écrit, il ne pourra s'en prendre qu'à lui-même.

Via TMZ Sports

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Cars.com publie son American Made Index 2019