Ford, un constructeur branché

Ford annonce un nouveau plan qui concerne l'électrification et la conduite autonome des véhicules. L'ovale bleu compte également rationaliser la production et se concentrer sur les segmets les plus porteurs, au détriment de ceux qui sont en déclin. Voici ce qu'il faut retenir.

- D'ici 2022, 11 milliards de dollars seront injectés dans l'électrification des véhicules. À cette date, Ford en aura 40 au niveau global, dont 16 voitures électriques pures à batterie. Au passage, nous apprenons que le SUV Mach 1 aura une autonomie de plus de 300 miles ou 482 km.
- Le constructeur de Dearborn conserve son ambition de construire un véhicule spécifique autonome et les infrastructures parallèles qui vont avec d'ici 2021. Ses partenariats avec Dominos, Lyft et Postmates l'aident à avancer dans la bonne direction.
- Afin de simplifier la production, le nombre de combinaisons possibles d'une auto se réduit drastiquement. Ainsi, les Escape, Fusion et EcoSport passent de plusieurs centaines de possibilités à seulement 10 ou 20.
- Dans les deux ans qui viennent, l'offre va évoluer pour tenir compte de la demande. La part des SUV dans la gamme va grimper de 10% alors que celle des berlines va baisser d'autant. En retraduit, l'avenir de la future Fusion n'en finit plus de s'assombrir même si son cas n'est pas spécifiquement abordé.
- Enfin, partenariats, alliances et acquisitions, comme avec Mahindra en Inde ou Zotye en Chine, en vue d'accéder à de nouvelles technologies ou renforcer des positions, restent au programme.

Via Ford

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Cadillac ATS, sortie de route

Lee Iacocca (1924-2019)

Brèves du monde