Cadillac, vitrine technologique de GM

Malgré l'échec commercial retentissant de l'ELR et une CT6 plug-in sur laquelle personne ne s'attarde, Cadillac sera bel et bien le fer de lance de l'offensive électrique de GM, il en sera d'ailleurs de même pour la conduite autonome.

Son président Johan de Nysschen indique que la marque aura une "part disproportionnée" des 20 voitures électriques que GM compte lancer au niveau global d'ici 2023. Il ajoute que Cadillac sera le premier à adopter les nouvelles technologies développées par le constructeur, déployées ensuite chez ses autres marques, ce qui est logique vu son positionnement premium mais aussi parce qu'il s'agit historiquement de son rôle. Climatisation, V8 modernes, injection électronique ou feux automatiques sont d'abord apparus chez lui ou chez le défunt Oldsmobile.
De Nysschen tient à rassurer les amateurs de conduite, la Cadillac autonome ne sera pas dépourvue de volant et de pédales comme la Cruise AV. Il restera possible de se faire plaisir et prenant les commandes ou en laissant la technologie gérer la voiture. Parmi les véhicules à zéro émissions, il sous-entend assez clairement qu'un SUV à 5 places de la taille du XT5 fera partie de l'offre, il déclare l'envisager, je pense que nous en sommes d'ores et déjà plus loin dans le processus de développement.
L'offensive électrique de Cadillac est en partie liée à la Chine où le gouvernement veut davantage de VE. En 2018, le blason premium de GM devrait dépasser les 200 000 livraisons locales, soit une progression d'environ 14%.

Via Bloomberg

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Américaines d'ailleurs, Chevrolet Taxi et Taxi Premium