Un 1989 Shelby Dakota en vente aux enchères

Shelby entame une collaboration avec Chrysler qui se concrétise à partir de 1983 et la Charger coupé. Aussi étonnant que cela puisse le paraître, il faut attendre 1989 pour pour que les deux partenaires accouchent de leur première propulsion, le Shelby Dakota.

Sous le capot, la firme au cobra retire le 2,9 litres V6 et installe un 5,2 litres (318 cid) V8 auquel le radiateur classique est remplacé par des radiateurs électriques en raison du manque de place. L'opération s'avère payante puisque le moteur gagne 5 chevaux pour un total de 175 chevaux et 366 nm ou 270 lb-pi contre 125 chevaux et 264 nm ou 195 lb-pi pour le 6 pattes d'origine. La mécanique est couplée à une boite automatique à 4 rapports.
Les autres modifications consistent en l'installation d'un différentiel à glissement limité, d'un système de refroidissement de la transmission, de jantes alliage de 15 pouces, de graphiques et de nouveaux pare-chocs. Ce Dodge se montre capable de boucler le 0-60 mph ou 97 km/h en 8,5 secondes, un chrono qui n'e rien de ridicule à la fin des années 80.
La production, sur un seul millésime, est limitée en 1 500 exemplaires et seules deux teintes sont disponibles, rouge (995 unités) ou blanc. Surtout, ce Shelby Dakota est le précurseurs des trucks sportifs tels que le GMC Syclone ou le Ford Lightning.
Pas d'estimation stratosphérique, du genre à 6 ou 7 chiffres, Bohnams qui mettra aux enchères l'exemplaire en photo à Scottsdale, Arizona, en janvier l'évalue entre 20 et 30 K$.
Via Bonhams

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Buick Cascada, poussée vers la sortie