Jeep Grand Cherokee Trackhawk, l'Australie l'adore déjà

Si les États-Unis constituent les évidemment le premier débouché pour le 2018 Jeep Grand Cherokee Trackhawk, il s'avère que que l'Australie va devenir le second plus gros marché pour ce SUV de 707 chevaux et 868 nm ou 745 lb-pi.

Malgré un coquet tarif de 134 900 dollars australiens (104 480 dollars américains), pas moins de 200 personnes ont d'ores et déjà réservé le leur alors que les 62 éditions spéciales de lancement, dont le prix n'est pas connu, sont parties en trois semaines.
Si vous possédez une âme écologique, je vous avertis que ce qui va suivre peut vous choquer. L'Australie, c'est l'un des derniers paradis des amateurs de gros cubes, une terre où le gouvernement laisse les conducteurs choisir les voitures qu'ils veulent acheter. Oubliez les aides à l'achat de voitures électriques et pis que ça, oubliez aussi les normes environnementales style CAFE (USA) ou EURO (Europe), tout ceci n'existe pas sur l'île-continent.
Conséquence de cette politique très laxiste, le patron local de Jeep Steve Zanlunghi explique qu'il peut vendre autant que Grand Cherokee Trackhawk qu'il peut et comme les Australiens aiment les V8, il en conclut qu'il est à la tête de ce qui sera le deuxième plus gros marché de ce surpuissant SUV. Le Grand Cherokee SRT, avec 8,4 litres de 475 chevaux et 624 nm ou 460 lb-pi, demeure au catalogue à ses côtés, il coûte 44 000 dollars australiens (33 747 dollars US) de moins.

Via Car Advice

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Brèves du monde

Ram, Mike Manley veut un successeur au Dakota