FCA avec Hyundai Motor Group ?

Les rumeurs d'un rachat ou d'une fusion entre FCA et un de ses confrères continuent. Après GM, Volkswagen puis, plus récemment, les Chinois, c'est le nom de Hyundai Motor Group qui est jeté sur la place publique.

Le constructeur coréen aurait clairement la préférence de Sergio Marchionne qui se contenterait d'utiliser Great Wall pour se donner davantage de poids dans le cadre des négociations. Un porte-parole américain de HMG, Jim Trainor, ne souhaite pas commenter ce qu'il qualifie de "rumeurs de marché".
Ce choix aurait surtout l'avantage de bien (ou moins mal) passser avec les autorités américaines. Le patron de FCA a en effet conscience qu'une fusion avec un Chinois serait probablement bloquée par l'administration Trump, qui utiliserait le Comité pour l'investissement étranger aux États-Unis (CFIUS) afin d'arriver à ses fins, d'autant que Jeep est une icône chez l'Oncle Sam. Ajoutons que les Fédéraux seraient confortés par le soutien de la quasi-totalité des représentants du Michigan. En revanche, USA et Corée du Sud sont de solides partenaires, tant sur le plan économique que militaire, en conséquence, une fusion FCA/HMG constituerait une pilule moins amère à avaler, surtout si la comparaison avec Great Wall est faite.
Enfin, soulignons que Hyundai ne possède que deux usines aux États-Unis, à Montgomery, Alabama, et West Point, Géorgie, ce qui évitera les "doublons" destructeurs d'emplois. La situation aurait été bien différente avec GM.

Via Asia Times

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Rivian R1T, avec cuisine mobile