2017 Ford Mustang, déroute aux crash-tests Euro NCAP

Surprise, la 2017 Ford Mustang ne décroche que deux étoiles sur les cinq possibles aux crash-tests Euro NCAP alors qu'elle se débrouille à peu près bien à ceux de l'IIHS (Good aux épreuves classiques, Acceptable au frontal décalé). Comment la pony car peut-elle être si mal notée ?

Facile, l'organisme européen ne teste que rarement des sportives et Ford a en conséquence négligé certains équipements de sécurité en espérant passer au travers des gouttes. Ainsi, les systèmes de prévention de collision sont aux abonnés absents, tout comme les prétensionneurs et les limiteurs de charge de ceinture de sécurité à l'arrière, pourtant montés en Amérique, ce qui nous renvoie directement dans les années 60. Tout ceci entraîne une protection bien médiocre pour les passagers arrière (les mannequins glissent sous le ceinture), cervicales, torse et cuisses sont particulièrement exposés. Devant, c'est mieux mais pas l'extase non plus, faute d'airbags qui protègent assez. Heureusement, la structure ne montre pas de signe de faiblesse.
Ford n'a pas tardé à réagir en annonçant que les Mustang commandées après le mois de mai seront des modèles restylés dotés d'un système de prévention de collision (détection des piétons, alerte et AEB) ainsi que d'une aide au maintien sur la voie.
Vous retrouverez le détail des résultats en cliquant ici.

Via Euro NCAP

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Cars.com publie son American Made Index 2019

2020 Cadillac CT4, saveur turbo