GM, ces engins militaires qui n'ont jamais fait la guerre

General Motors ne s'est pas contenté de développer, produire et commercialiser des automobiles et des camions, il a également participé à l'effort de guerre en proposant divers engins aux différents corps de l'armée américaine. Beaucoup finiront bel et bien sur les champs de bataille mais quelques uns échapperont à ce destin. Je vous propose un petit tour d'horizon de ces derniers.

- 1956 GMC XM-157 Drake
Il s'agit d'un véhicule amphibie qui était censé prendre la relève du DUKW qui a servi durant la seconde guerre mondiale. Le prototype XM-157 est toutefois plus gros, il mesure 45 pieds ou 13,716 mètres de long (14 pieds ou 4,267 mètres de plus), 10.8 pieds ou 3,292 mètres de large et 10.6 pieds ou 3,231 mètres de haut (2 pieds ou 0,610 mètres de plus en largeur et hauteur). Il hérite aussi de 4 essieux au lieu de trois pour le DUKW, ce qui lui permet une charge utile totale 4 fois supérieure. L'engin est motorisé par deux 6 cylindres en ligne de 5 litres associés chacun à une boite automatique Allison et à une boite de transfert à deux vitesses. En théorie, il pouvait atteindre 44 mph ou 72 km/h sur terre et 9 mph ou 14,5 km/h sur eau. Le développement fut stoppé lorsque l'armée s'est concentrée sur le véhicule amphibie LARC.
- 1964 GM Sidewinder
L'ancien centre de recherche pour la défense de GM, situé à Santa Barbara en Californie, travailla sur nombre de projets dont des engins capables d'évoluer sur les sentiers non battus. Les efforts se sont donc concentrer sur différentes formes de véhicules articulés dont le Sidewinder. Celui-ci se compose de trois parties, la première comprend le conducteur et l'essieu avant, la deuxième le groupe motopropulseur et la troisième l'essieu arrière ainsi que l'espace lit. Le moteur est un 3,5 litres V8 associé à une BVA et une boite de transfert à deux vitesses mais il pouvait en théorie être facilement remplacé par autre chose. A défaut d'avoir été produit, il influencera deux autres prototypes, dont un conçu pour l'espace.
- 1964 GM MGL/MOLAB
La NASA ne fait pas partie de l'armée américaine mais les collaborations entre les deux entités ne sont pas rares. Même si l'objectif du MGL/MOLAB était de permettre aux astronautes de travailler en bras de chemise dans ce qui serait un laboratoire mobile, il n'en repose pas moins sur le châssis articulé du Sidewinder. Cet engin mesure 10 pieds ou 3,048 mètres de haut, 9 pieds ou 2,743 mètres de large et 17 pieds ou 5,182 mètres de long. Il est propulsé par un 6 cylindres à plat refroidi par air en provenance de la Chevrolet Corvair. Sa vitesse de pointe n'est que de 21 mph ou 34 km/h mais il est capable de traverser des pentes de 30° et même 45° si elles sont attaquées latéralement. Le seul exemplaire est exposé au U.S. Space and Rocket Center à Huntsville, Alabama.
- 1986 MAN-GMC 8×8 Prototype
L'US Army et l'US Air Force ont tous les deux utilisé le camion MAN KAT 8×8 pour le transport de missiles en Europe. GM décida avec le constructeur allemand d'en faire une variante adaptée à l'Amérique du Nord. Pas grand chose ne changera à l'arrivée sauf le moteur d'origine Detroit Diesel, la boite automatique Allison et les logos GMC. Le KAT sera retouché en 1989 pour en faire un spécialiste du transport de palettes.
- 2003 Chevrolet Silverado Diesel Hybrid
Ce qui ressemble à priori à un simple Silverado LSSV avec le pack mobilité accrue est en réalité à la pointe niveau groupe motopropulseur. Ce truck est animé par un 6,6 litres turbo diesel Duramax couplé à un système hybride monté en parallèle. L'ensemble peut le cas échéant faire fonction de générateur électrique de 30 kW. Ce n'est néanmoins pas tout, ce prototype fonctionne aussi en circuit fermé. L'électricité produite en utilisation courante par le système hybride est envoyée à ne batterie régénérative de 5kW fonctionnant à l'hydrogène.Cette matière ainsi stockée peut être par la suite renvoyée sous forme d'électricité au système hybride, ce qui élimine le bruit et la chaleur inhérents à la production électrique.
- 2005 Chevrolet Silverado Hydrogen Fuel Cell
L'utlisation par l'armée des pick-ups C/K de GM n'a rien d'extraordinaire mais ce Silverdo 2500 HD Crew Cab loué par celle-ci est un peu particulier. Le groupe motopropulseur d'origine est retiré et remplacé par un système à pile à combustible. Trois espaces de stockage de 700 bars d'hydrogène compressé alimentent deux piles à combustible de 94 kW qui transforment l'hydrogène en électricité. Cette dernière alimente ensuite deux moteurs, un sur chaque essieu, qui permettent une vitesse maxi de 93 mph ou 150 km/h et une autonomie de 124 miles ou 200 km. Ce Chevy hérite de 4 roues directrices et d'une suspension arrière customisée qui permet une charge utile de 1 600 livres ou 727 kg. Ce prototype a principalement servi pour les livraisons à Ft. Belvoir en Virginie. Notez que la collaboration entre GM et l'armée concernant le développement de la pile à combustible continue aujourd'hui.

Via GM Fastlane

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Cars.com publie son American Made Index 2019