Mobility Ventures MV-1, passé et futur

Le Mobility Ventures MV-1 est un OVNI sur le marché américain car il est le seul véhicule spécialement développé, et non réadapté, pour les personnes à mobilité réduite. Je vous propose ce matin de revenir sur ses caractéristiques, son difficile passé et ses grandes ambitions pour le futur, y compris proche.

Le MV-1 repose sur un châssis à échelle, il est aujourd'hui animé par un 3,7 litres V6 couplé à une boite automatique à 6 rapports, un couple qui a remplacé le 4,6 litres V8 Ford de 248 chevaux et la BVA4 qui y était associée. Particularité de l'auto, elle ne possède pas de siège passager avant afin d'une personne en fauteuil roulant puisse s'y installer, sa sécurité est assurée par diverses attaches. Il est possible d'en installer une seconde sur la deuxième rangée. L'accès à bord est facilitée par une rampe coulissante à commande électrique.
La production débute en septembre 2011 à Mishawaka, Indinana, suite à un accord passé entre Vehicle Production Group (VPG), qui a développé le MV-1, et AM General, ce dernier étant bien content de redonner un coup de boost à une usine qui tournait au ralenti depuis l'arrêt du Hummer H2.
Hélas, VPG manque d'argent pour assurer ses opérations mais surtout, pour recevoir un prêt de 50 millions de dollars du Département à l'énergie (DoE) américain, l'aventure s'arrête pour l'entreprise en février 2013. En mars 2014, AM General, soutenu par la société de capitaux privés Mac Andrews & Forbes Holdings, rachète les actifs de VPG, il devient Mobility Ventures et redémarre la production du MV-1 en septembre de la même année. Depuis, de régulières mises à jour sont opérées.
Aujourd'hui, le constructeur assure qu'il y a 4 000 de ses autos en circulation et compte en vendre entre 2 000 et 2 200 cette année, ce qui constituerait une jolie croissance. Dans 5 ans, le Vice-président Pat Kemp, un ancien de GM, espère en écouler entre 5 000 et 6 000 par an. Pour y arriver, il compte sur les USA, le marché des voitures pour personnes à mobilité réduite pèse 15 000 unités par an selon lui, mais aussi sur l'export, Canada, Moyen-Orient et Asie (il cherche déjà des distributeurs en Chine et à Taiwan), ainsi que la possibilité d'installer un kit de conversion au GNV, d'autres alternatives "propres" sont à l'étude, une option populaire en Californie.
Enfin, terminons par la répartition des ventes du Mobility Ventures MV-1,
- Agences gouvernementales : 50%
- Ventes au détail : 20-25%
- Flottes d'entreprises : Le reste.

Via Ward's Auto

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Joe le plombier trouve un job chez Jeep