GM n'abandonne pas les berlines en Amérique du Nord

En 2020, Ford ne vendra plus de berline en Amérique du Nord et la catalogue de FCA dans ce domaine se résume aux vieilles Chrysler 300 et Dodge Charger. Chez GM, on regarde ces mouvements d'un air intéressé, suffisamment pour annoncer qu'il ne compte pas suivre ses rivaux locaux.

"Quand vous avez moins de concurrence, quel que soit le domaine, cela rend la situation plus attractive" déclare le directeur financier du constructeur Chuck Stevens. Pas de changement à venir dans les décisions déjà prises qui peuvent se résumer de la façon suivante : des autos de grandes qualité et une offre parfaitement bien alignée sur la demande.
La patronne de GM Mary Barra ne dit pas autre chose "Je pense qu'il y a une opportunité (dans les berlines) parce que nous avons fait les investissements. Nous n'aurons besoin que de peu voire d'aucun capital à mesure que nous avancerons". Elle ajoute que les efforts en matière de gains de productivité réalisés l'année dernière lui permettent de rester compétitif sur un segment qui, bien que déclinant, continue d'offrir de réelles opportunitéés.
GM ne s'étent néanmoins pas sur le cas spécifique des Chevrolet Sonic et Impala, menacées de mort selon les rumeurs qui circulent.
Karl Brauer, un analyste de Cox Automotive, considère que si si le géant de Détroit se montre intelligent sur le partage de plateformes et de son portefeuille mondial, il peut tout à fait devenir l'équivalent dans les berlines de ce que FCA est avec les minivans. L'avenir le dira.

Via The Detroit News

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Détroit 2019, Cadillac EV