Détroit 2018, 2019 Jeep Cherokee

Lorsqu'il s'est montré pour la première fois au public fin 2013, le Jeep Cherokee a fait couler beaucoup d'encre en raison d'une partie avant au style particulier. Même si cela n'a pas gêné sa carrière, il s'assagit pour le millésime 2019 et en profite au passage pour ajouter un troisième moteur.

Les feux avant sont désormais regroupés dans un seul bloc et s'inspirent dans leur look du Compass et Grand Cherokee. Les antibrouillards changent également de design, les feux arrière (avec des LED) sont modernisés et les boucliers retouchés. Les crochets de remorquage sont chromés sur Overland, rouges sur Trailhawk. Ce dernier fait évoluer son pare-choc avant pour favoriser l'angle d'approche. Il se dote également de protections, d'ailes élargies, d'une garde au sol réhaussée et de jantes de 17 pouces chaussées par des pneus off-road. Cinq modèles de jantes, dont des 19 pouces spécifiques à l'Overland, figurent au catalogue.
L'intérieur du Cherokee évolue peu, les plus observateurs noterons quelques inserts en laque de piano ainsi que les prises USB et 115 volts qui bougent de place pour offrir un plus grand espace de rangement sur la console centrale. Le coffre gagne 3 pouces ou 7,62 cm de large, sa capacité totale est de 764,5 litres ou 27 ft3.
Le 2,4 litres Tigershark et le 3,2 litres V6 sont reconduits, un 2 litres turbo de 270 chevaux et 400 nm ou 295 lb-pi les rejoint. Il ne cède qu'un petit cheval au 6 pattes et aligne 76 nm ou 56 lb-pi de plus. Bien sûr, nous devrons faire attention au surcoût et la qualité d;'essence exigée pour mieux cerner son attractivité. Les trois moteurs sont couplés à une boite automatique à 9 rapports dont Jeep a revu le fonctionnement.
Via FCA

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Cars.com publie son American Made Index 2019