Chrysler 200, encore moins populaire qu'on ne le pensait

Alors que la carrière de la Chrysler 200 s'achèvera dans la plus totale indifférence en décembre, nous apprenons qu'elle s'est encore moins bien vendue que nous ne le pensions. En effet, FCA a reconnu s'être un petit peu (volontairement ou involontairement, je laisse le SEC et les fédéraux trancher la question) emmêlé les pinceaux avec ses livraisons mensuelles et ce sont principalement celles de cette berline qui ont été surestimées.

Sur la période qui court de juillet à septembre 2015, même gonflés, les précédents chiffres annonçaient de toute façon son déclin, 8 577 de ces Chrysler n'auraient pas dû être comptabilisées.
Plus généralement, sur les 25 modèles dont FCA a donné des résultats mensuels en juillet, août et septembre 2015 et 2016, 14 d'entre eux ont été surestimés, les 11 autres sont sous-estimés. Au total, nous avons 7 547 véhicules de trop. Les dauphins, si je puis dire, de la 200 sont les Dodge Charger et Journey (2 258 et 1 170 unités de trop) ainsi que le Jeep Patriot (1 155 unités). Les autres autos concernées ont moins de 1 000 unités de trop.
Les causes de ces erreurs (FCA plaide la bonne foi et pointe du doigt la complexité de donner des chiffres mensuels aux USA) peuvent être multiples mais dans le cas de la Chrysler 200, quand même largement en tête de celles-ci, il convient de se rappeler qu'elle devait remplacer sa devancière mais aussi la Dodge Avenger, d'où une grosse pression sur le réseau. Le grand perdant de l'histoire pourrait être Reid Bigland, qui a en charge les ventes de FCA en Amérique du Nord, si l'enquête se passe mal pour le constructeur, il constituera un parfait fusible et ce, d'autant plus que la situation commerciale au Canada se dégrade.

Via Automotive News

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

People, Warren Buffett vend sa 2006 Cadillac DTS (MàJ le 21 février)

2022 GMC Sierra 1500