Ford, Donald Trump met un peu d'eau dans son vin au sujet de l'usine mexicaine

Lorsque Ford avait annoncé l'année dernière qu'il investirait 2,5 milliards de dollars dans la construction d'une usine au Mexique, le candidat du GOP à la présidentielle Donald Trump l'avait menacé de taxer à hauteur de 35% chaque voiture, chaque camion et chaque pièce de cette usine. Un an et une investiture de son parti plus tard, il met un peu d'eau dans son vin.

"Cela pourrait être 35%, ça peut être 10%, ça peut être 5%, ça peut être 20%" déclare t-il au Detroit News. Il ajoute un commentaire qui ne vise plus spécifiquement Ford "Nous déterminerons quel tarif ce sera. Mais, lorsque les entreprises quittent le Michigan ou l'Ohio, qu'elles vont au Mexique et qu'elles pensent qu'elles pourront vendre des produits dans notre pays sans payer d'impôts, elles se trompent". Il poursuit la discussion sur les conséquences de l'ALENA, un sujet sensible dans le Michigan, "un désastre pour l'industrie" qui aurait dû être renégocié depuis longtemps.
Une porte-parole de l'ovale bleu Christin Baker ne répond pas directement à Trump mais précise qu'en tant qu'exportateur américain, Ford espère que la question des manipulations monétaires fera l'objet de toutes les attentions de l'heureux(se) élu(e), elle se montre confiante vu que Trump et Clinton sont arrivés à s'accorder sur ce point.

Photo via la page Facebook de Donald Trump

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Mercury (1938-2011)