Faraday Future, plainte pour harcèlement sexuel

L'affaire, plutôt les nombreuses affaires, Harvey Weinstein n'en finit plus de provoquer des scandales en série. Le monde de l'automobile était jusqu'ici épargné mais c'est fini. En effet, Faraday Future doit faire face à une histoire de harcèlement sexuel (Tesla, c'est de la discrimination, ce n'est pas mieux mais c'est différent).

À l'origine de la plainte, nous trouvons Genesis Reyes qui travaillait comme agent de sécurité au siège social de la société en Californie. Elle déclare avoir été harcelée sexuellement et reçue des menaces en ligne entre février et avril 2017 de la part d'administrateurs informatique. Toujours selon sa version, la direction aurait ignoré ses multiples rapports, écrits et verbaux, elle se serait contentée de lui montrer la porte de sortie. Deux entreprises, Farady Future et G4S Secure Solutions, ainsi qu'un individu, Josue Alejandro Sanchez, se retrouvent sur le banc des accusés.
Outre les reproches ci-dessus, Reyes reproche à Faraday de se soucier davantage de conserver le secret autour de sa VE que de la sécurité de ses employés. Elle cite comme exemple les caméras de sécurité éteintes dans la zone où elle travaillait parce qu'il s'agissait de l'endroit où les tests des prototypes de la FF91 étaient effectués.
Faraday Future ne fait aucun commentaire sur ce dossier et ne souhaite même pas indiquer si Sanchez est toujours salarié chez lui. La plainte, déposée en juin, sera traitée en décembre 2019 devant un tribunal.

Via The Verge (désolé)

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Rivian R1T, avec cuisine mobile

2020 Chevrolet Silverado 1500, quoi de neuf ?