Détroit 2017, VLF X-Series

Lundi, VLF Automotive publiait sur Facebook une photo dans laquelle figurait un SUV recouvert d'un drap. Nous attendions un communiqué de presse, il n'est jamais venu. Cette drôle de communication n'est pas nouvelle, souvenez-vous du Chrysler 700C en 2012, mais se comprend très vite ici.

En effet, ce "machin" basé sur un Chevrolet Colorado constitue en quelque sorte le chaînon manquant entre un Hummer H2 et un Pontiac Aztek pour un résultat que je qualifierai de "particulier" afin de rester poli
Chez VLF nous trouvons Gilbert Villarreal (le V), Bob Lutz (le L) et Henrik Fisker (le F), pourtant, rien n'indique que ce dernier soit le responsable du design du X-Series, dont les panneaux de carrosserie sont tous customs, il s'empresse en tout cas de ne pas en parler et encore moins d'en revendiquer la paternité.
À défaut d'un look attractif, cet engin revendique des capacités hors des sentiers battus avec une garde au sol de 11,5 pouces ou 29,21 cm, ainsi que des angles d'attaque et de fuite de 44,7° et 48° respectivement. Les jantes de 20 pouces sont chaussées par des pneus de 35 pouces. Un système à quatre roues motrices avec boite de transfert est bien entendu monté.
Pour animé ce beau bébé de 5 236 livres ou 2 375 kg, VLF emprunte le 3,6 litres V6 de 306 chevaux et 373 nm ou 275 lb-pi ainsi que la boite de vitesse à 8 rapports du Colorado.
Le VLF X-Series sera produit à Auburn Hills aux côtés de la Destino (base Fisker Karma), de la Force 1 V10 (base Dodge Viper) et de la Rocket (base Ford Mustang, développée avec G.A.S.).

Via Motor Authority

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Brèves du monde

Ram, Mike Manley veut un successeur au Dakota