Crash-test frontal décalé du côté droit de l'IIHS, les 2018 GMC Acadia, Ford Explorer et Jeep Grand Cherokee testés

L'IIHS vient de procéder à une nouvelle salve de crash-tests frontaux décalés du côté droit. Parmi les SUV de taille moyenne testés, nous trouvons trois modèles américains, les 2018 GMC Acadia, Jeep Grand Cherokee et Ford Explorer. Bilan, la vieillesse est un naufrage.

Le GMC décroche la mention Good avec une intrusion de la structure qui ne dépasse jamais les 2 pouces ou 5,4 cm, au niveau des orteils droits. Seule fausse note, la tête du mannequin glisse à droite de l'airbag frontal, ce qui la rend plus vulnérable aux chocs.
A contrario, la structure du Jeep "s'incruste" à hauteur de 10 pouces ou 25,4 cm au niveau de la charnière inférieure de la porte. Pis, la tête passe dehors durant la phase de rebond et cogne le tableau de bord à cause d'un airbag latéral qui ne se déploie pas et d'une porte qui s'ouvre. Les risque de blessure à ce niveau et aux jambes sont réels.
Le Ford fait encore pire dans la zone qui correspond à la charnière inférieure de la porte, cela s'enfonce de 15 pouces ou 38 cm, de 13 pouces ou 33 cm pour la charnière supérieure. Le seuil de porte se rapproche de 6 pouces ou 15,24 cm du mannequin, d'où un fort risque de blessure à la hanche. La jambe inférieure gauche n'est pas mieux lotie. Contacté, d'autant que le résultat n'est guère meilleur dans l'autre sens. l'ovale bleu promet que son prochain Explorer sera très sûr.


Via IIHS

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Buick Cascada, poussée vers la sortie