Chevrolet Spark, sur la sellette

La liste des berlines priées de laisser place aux SUV et multisegments s'allonge. La semaine dernière, nous apprenions que Ford et Chevrolet comptaient supprimer Fiesta, Taurus, Sonic et Impala de leur gamme nord-américaine (ou tout court). La Spark pourrait aussi passer à la trappe.

La petite citadine doit composer avec des ventes américaines en chute libre, 22 589 unités en 2017 (- 36%) et 6 945 au premier trimestre 2018 (- 3%) mais aussi à la situation financière dramatique de GM Corée du Sud qui doit de plus composer avec le transfert de la production de l'Opel Karl, cousine de la Spark, vers l'Europe d'ici 2020, soit une perte sèche de 200 000 autos par an.
Dans ces conditions, les sentiments n'existent plus, encore moins d'ailleurs pour une berline d'un segment A qui sombre encore plus vite que les autres, les ressources doivent se porter sur ce qui se vend. Évidemment, une fermeture de la filiale coréenne de GM scellerait de toute façon son sort.

Via The Detroit Bureau

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Buick Cascada, poussée vers la sortie