Dieselgate de FCA, vers une grosse amende

Le dossier du Dieselgate de FCA, qui touche 104 000 Jeep Grand Cherokee et Ram 1500 EcoDiesel des millésimes 2014 à 2016, pourrait bientôt se refermer en partie. Pour faire court, les Fédéraux veulent des sous, beaucoup de sous.

Le département de la Justice des États-Unis a fait parvenir une lettre à FCA, une missive dont l'existence est confirmée par un porte-parole à Auburn Hills qui ne s'étend pas sur son contenu, dans laquelle il propose un arrangement à l'amiable qui contient deux volets non négociables :
- Rappeler les 104 000 véhicules concernés pour les mettre aux normes et sans logiciel tricheur cette fois-ci. Toutefois, aucun rachat n'est ici exigé comme avec Volkswagen.
- Payer de grosses pénalités civiles qui correspondent à la gravité de la faute du constructeur. Pour l'Allemand, celles-ci se sont montées à 4,3 milliards de dollars mais pour 500 000 automobiles. En extrapolant un petit peu, FCA pourrait donc devoir sortir une somme comprise entre 460 millions et 1 milliard de dollars selon l'humeur et la capacité de négociation de chacun.
Outre ces deux points, le DoJ souhaite un changement dans la politique interne de l'entreprise afin que de telles violations ne se reproduisent pas. Rappelons à ce sujet que Sergio Marchionne reste droit dans ses bottes, il n'y a pas eu intention de tricher de sa part.
Si FCA accepte le deal, il ne sera pas pour autant sorti d'affaire, les Fédéraux n'abordent pas le sujet des poursuites pénales, elles restent en conséquence une option sur la table. Si Marchionne espérait au passage que l'administration Trump se montre plus souple que celle d'Obama, c'est raté.

Via Bloomberg

Commentaires

Articles les plus consultés depuis une semaine

Détroit 2019, Cadillac EV